Accueil / Grammaire Française / L’infinitif

L’infinitif

Học tiếng pháp

L’infinitif est un mode impersonnel.

il peut avoir la valeur d’un verbe ou d’un nom.

–> Lire attentivement le mode d’emploi de l’appareil. (Lisez)

–> Lire est un moyen de faire des progrès en francais. (la lecture)

Formation de l’infinitif

L’infinitif a deux formes :

–       line forme simple : l’infinitif présent;

–       une forme composée: l’infinitif passé.

1. le présent

1er groupe: chanter

2e groupe: réfléchir

3e groupe: voir, venir, entendre. peindre, conduire. offrir. etc.

Forme pronominale : se lever, s’apercevoir.

Forme passive : être affiché, être ouvert.

2. L’infinitif passé

Auxiliaire à l’infinitif + participe passé.

avoir chanté, avoir réfléchir, avoir entendu. être venu, etc.

Forme pronominale: s’être levé, être apecu.

Forme passive: avoir été affiché, avoir été ouvert.

3. L’infinitif à la forme négative

À la forme négative, la négation précède le verbe.

ne pas entrer                                     ne plus fumer

ne pas avoir compris                     ne jamais se tromper

Emploi de l’infinitif.

1. Les valeurs des temps de l’infinitif

L’infinitif présent

Les faits exprimés par le verbe à l’infinitif et par le verbe principal sont généralement simultanés

 ii veux/ il voulait /il voudra à venir avec nous.

L’infinitif passé

Le fait exprimé par l’infinitif  indique l’antériorité ou l’accompli:

–       l’antériorité par rapport au fait exprimé par le verbe principal;

■      Olivier est content d’avoir recu des nouvelles de son amie.

■      Après avoir entendu ce chanteur en concert. Isabelle a acheté tous ses disques.

–       l’accompli par rapport à line limite temporelle. située dans le futur et généralement signalée par un indicateur de temps.

■          Catherine est sure d’être rentrée Chez elle avant midi

■          Le peintre craint de ne pas avoir fini les travaux à la date prévue

2. Les fonctions de l’infinitif

Sujet

■       Fumer nuit gravement à la santé.

■      Conduire la nuit me fatigue.

Complètement d’un nom ou d’un adjectif

■      Le malade n’a pas le droit de sortir.

■      Êtes-vous prêt à partir ?

Complément d’un verbe suivi ou non d’une préposition

■      J’aime danser

■      La petite Camille commence à parler

■      Il a décidé de faire des études de droit.

Complément circonstanciel

■      Réfléchissez bien avant de prendre voire décision.

■      file a pris un taxi pour ne pas arriver en retard.

3. La transformation infinitive

L’infinitif peut remplacer une subordonnée complétive lorsque le verbe principal el le verbe subordonné om le même sujet.

–       La transformation est obligatoire quand le verbe de la subordonnée est au subjonctif.

■       Je veux partir demain.  et non Je veux que je par te demain.

–       La transformation est facultative quand le verbe de la subordonnée est à l’indicatif

■  J’espère partir demain ou J’espère que je partirai demain.

Le groupe préposition + infinitif peut remplacer une subordonnée circonstancielle lorsque le verbe principal et le verbe subordonné ont le même sujet.

– La transformation infinitive est obligatoire quand la conjonction est suivie du subjonctif

■  L’enfant a traversé la rue sans faire attention, et non sans qu’il fosse attention.

– La transformation infinitive est facultative quand la conjonction est suivie de l’indicatif

■  Au moment où elle sortant, elle s’est rendu compte qu’il pleuvait.

ou Au moment de sortir, elle s’est rendu compte qu’il pleuvait!.

après que                                                                              après + Infinitif passé

au moment OÙ + indicatif au point que     OU                      au moment de + Infinitif

au point de                                                                          au point de + infinitif

4. La proposition infinitive

Les verbes de perception (Écouter. entendre, regarder. voir, sentir) ainsi que les verbes laisser. faire. envoyer emmener se construisent avec un infinitif qui a son propre sujet

■ Nous regardions les avions s’éloigner dans la nuit (proposition infinitive: les avions est le sujet de  s’éloigner.)

■ Le gardien fait entrer les touristes dans la chapelle du château. (les touristes : sujet de entrer)

■ Nous avons emmené nos amis diner dans un restaurant grec. (nos amis : sujet de diner)

5. Autres emplois.

L’infinitif peut exprimer l’ordre, le conseil. Cet emploi est très fréquemment dans les modes d’emploi. les avis au public el les recettes de cuisine.

■  Ne pas gêner la fermeture automatique des portes.

■  Laver les pommes. les éplucher puis les faire cuire au four pendant trente minutes.

Dans les phrases interrogatives ou exclamatives, l’infinitif exprime le doute, le souhait. l’indignation.

■ Que faire ? Oui croire ? 0ù aller ? (le doute)

■ Ah ! Partir. vivre loin d’ici. Quel rêve! (le souhait)

■ Lui. avoir mentit ! C’est impossible ! (l’indignation)

L’infinitif peut s’employer dans certaines subordonnées interrogatives indirectes e! dans certaines subordonnées relatives quand le sujet de l’infinitif est le même que celui de la principale.

■ Je ne sais pas à qui m’adresser. ( à qui je peux m’adresser)

■ Elle se demandait comment faire pour trouver un travail à 1’étranger. (comment elle allait faire pour trouver…)

■ Cet étudiant cherche quelqu’un avec qui partager son appartement (• avec qui li pourrait partager..)

À propos de Nguyen Hoang Anh

Vietnamien, Father, Husband, I own and develop #Apprendre Français, founder of @Apprendre Français

Voir Aussi

Y et En (pronoms)

Y et En (pronoms)  – Ça y est, je suis en retard, je dois m’en …

Indicatif ou subjontif ?

Verbe de jugement : Indicatif ou subjontif ? – Il semble que ce soit demain que les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *