Accueil / Grammaire Française / L’expression du temps – phần 1

L’expression du temps – phần 1

Expression du temps

Pour situer un événement dans le temps, situer deux événements l’un par rapport à l’autre, indiquer la durée, l’habitude, etc. il existe différents moyens.

—► Tatiana partira demain en vacances, (adverbe)

—► j’aimerais voir Tatiana avant qu’elle parte en vacances, (proposition subordonnée)

—► Tatiana sera en vacances pendant trois semaines, (préposition + nom)

—► En partant, Tatiana a confié son chat à sa grand-mère, (gérondif)

I.  LOCALISATION  DANS LE TEMPS

Adverbes et expressions diverses

– Ils expriment la localisation, la succession, la durée, la répétition, l’habitude, la simultanéité.

La localisation : hier, aujourd’hui, demain, à ce moment-Là, en ce moment, tout à l’heure, tout de suite, maintenant de jour, de nuit, par temps de pluie, etc.

La succession : d’abord, puis, ensuite, enfin, etc.

La durée : longtemps, de toute la semaine, etc.

La répétition et l’habitude : quelquefois, souvent, toujours, tout le temps, etc.

La simultanéité : en même temps, au même moment, etc.

■ En ce moment, c’est la saison des fraises ; profitons-en ! (* localisation)

■ Je n’aime pas conduire de nuit (= localisation)

■ Par beau temps, on aperçoit les côtes de l’Angleterre.(= localisation)

■ D’abord, le professeur lira le texte, puis il expliquera les mots difficiles, enfin, il les traduira en français. (= succession)

■ Je suis resté longtemps à contempler la mer. (= durée)

■ Mon grand-père était sourd ; il parlait tout le temps très fort.(= habitude)

– Certaines expressions de temps présentent des difficultés dfemploi.

1. Toujours

■ Elle boit toujours son café sans sucre. (= tout le temps, chaque fois)

■ Ils habitent toujours à Aix-en-Provence. (= encore maintenant)

2. Tout à l’heure

■ Attendez un peu ! Le docteur vous recevra tout à l’heure. (= dans peu de temps)

■ J’ai rencontré Clotilde tout à l’heure. Elle allait chercher sa fille à l’école. (= il y a peu de temps)

3. Tout de suite

■ Le réveil a sonné et je me suis levé tout de suite.(= immédiatement)

■ Restez ici. La vendeuse va venir tout de suite s’occuper de vous. (= dans quelques minutes)

4.En ce moment / à ce moment-là

En ce moment fait référence au moment présent.

■ En ce moment, on parle beaucoup de la politique européenne. (= maintenant)

À ce moment-là fait référence à un moment passé ou futur.

■ Van Gogh a peint dans le midi de la France. À ce moment-là, il travaillait avec son ami Gauguin.

■ Nous irons à Rio de Janeiro en mars prochain ; le carnaval aura lieu à ce moment-là.

 An / année — soir / soirée — matin / matinée — jour / journée

Le suffixe -ée insiste sur la durée.

Comparez :

■   II est parti il y a quatre jours

et II a fait l’aller-retour dans la journée.

■ J’ai passé la soirée à travailler.

et Je fais de la danse deux soirs par semaine.

■ Le jour du nouvel an, on se souhaite une bonne année.

6. Auparavant / dorénavant

■ Vous serez opéré le 15 mai. Auparavant, il faudra faire un certain nombre d’examens. (= avant cette date)

■   Cette porte est définitivement fermée. Dorénavant, tous les visiteurs passeront par l’entrée principale.(= à partir de maintenant)

L’heure, la date, la saison

■  Le facteur est passé à 8 heures du matin / à midi / à 15 heures / à 3 heures de l’après-midi.

■  Muriel est née le Ier janvier 2002.

■  Le général de Gaulle est mort en 1970.

■  Ce livre a paru en mai 2000 / au mois de mai 2000.

■  Le jazz est né aux États-Unis dans les années 1920.

■  Au xxe siècle, il y a eu deux guerres mondiales.

1.      Tous les mois, ans… Toutes les heures, semaines…

Habitude

■   J’achète le journal tous les jours. (= chaque jour)

Périodicité

■ On paie les factures de téléphone tous les deux mois. (= un mois oui, un mois non)

■  Sur l’autoroute, on conseille aux automobilistes de faire une pause toutes les deux heures. (= on roule deux heures, on s’arrête, on roule deux heures…)

2. Le matin, le soir, l’après-midi, les jours de la semaine

■   Dans cette école, le matin est consacré à l’enseignement général et l’après-midi au sport. (= chaque matin, chaque après-midi)

■   Comme je ne travaille pas le mercredi, je vais à la piscine.(= tous les mercredis)

Nous sommes +  au printemps/en été / en automne / en hiver.

3- Sur + nombre

■ Dans mon cours de langue, nous regardons une vidéo et nous écoutons des chansons un jour sur deux. (= un jour oui, un jour non)

■ Vous avez une chance sur mille de gagner !

4. Par + jour, semaine, mois…

■ Je joue au tennis deux fois par semaine. (= chaque semaine)

■ Ce médecin assure une garde un dimanche par mois.

II. LES PROPOSITIONS SUBORDONNEES DE TEMPS

Les propositions subordonnées de temps permettent de situer deux événements l’un par rapport à l’autre.

Le sens de la conjonction ainsi que le mode et le temps déterminent les rapports temporels. On distingue trois rapports de temps.

La simultanéité

L’action de la proposition principale et celle de la subordonnée ont lieu en même temps. Pour exprimer la simultanéité, on emploie l’indicatif.

■   Quand il fait beau, je vais au bureau à pied.

■   Quand il m’a vu, il m’a souri.

L’antériorité

L’action de la subordonnée a lieu avant celle de la principale. Le verbe de la subordonnée est à un temps composé de l’indicatif.

■   Quand l’auteur aura présenté son livre, le public pourra poser des questions.

                                 (action 1)                                                  (action 2)

La postériorité

L’action de la subordonnée a lieu après celle de la principale. On emploie le subjonctif.

■   Le garagiste va vérifier l’état de la voiture avant que nous partions en vacances.

                       (action 1)                                                                         (action 2)

Remarque générale sur les subordonnées à l’indicatif et au subjonctif

Quand il y a deux subordonnées, la seconde est introduite par que. m II faut se méfier du verglas quand le temps est pluvieux et que le thermomètre descend au-dessous de zéro.

■   Restez couché jusqu’à ce que la fièvre soit tombée et que la douleur ait disparu.

Propositions subordonnées à l’indicatif

Après les conjonctions suivantes, on emploie l’indicatif parce que le fait est présenté comme certain. Plusieurs de ces conjonctions peuvent exprimer la simultanéité ou l’antériorité.

1. Quand / lorsque

Simultanéité

–  Dans le présent

■ Quand je prends l’avion, j’ai peur !

–  Dans le passé

■   Quand l’alarme s’est déclenchée, le cambrioleur s’est enfui.

■   Lorsque mes parents voyageaient, ils consultaient toujours le guide Michelin vert.

Au passé, il peut y avoir deux temps différents, l’un exprimant la durée

ou l’état •. l’imparfait ; l’autre un fait ponctuel : le passé composé.

■   Quand nous étions au Maroc, nous avons appris la naissance d’Amélie, (durée dans la subordonnée, fait ponctuel dans la principale)

■ Nous étions au Maroc quand nous avons appris la naissance d’Amélie, (durée dans la principale, fait ponctuel dans la subordonnée)

■ Quand je me suis réveillé, il était midi.

–  Dans le futur

■ Je te prêterai ma voiture quand tu auras ton permis de conduire.

Antériorité

■   Lorsque la banque aura donné son accord, vous pourrez encaisser le chèque. (action 0  (action 2)

■   Marc voyageait beaucoup. Quand il était arrivé dans son hôtel, il n’oubliait jamais de téléphoner à sa femme.

2. Dès que / aussitôt que

Dès que et aussitôt que signifient tout de suite après que.

Simultanéité presque immédiate

■   Aussitôt que Marie rentrait chez elle, elle écoutait les messages sur son répondeur téléphonique. (= tout de suite après son retour…)

■   Dans ma famille, dès qu’on parle de politique, on se dispute !

Antériorité immédiate

■   J’habite encore chez mes parents. Mais dès que j‘aurai trouvé un travail, je chercherai un appartement.

                                                                                        (action 1)                                     (action 2)

■   Aussitôt que les enfants étaient sortis de l’école, ils couraient à la boulangerie s’acheter un pain au chocolat.

Une fois que Simultanéité = quand

Une fois qu’il sera à la retraite, mon père suivra des cours d’aquarelle.

Antériorité  + après que

Envoyez la lettre une fois qu’elle aura été signée par le Directeur !

(action 1)                                             (action 2)

4. Après que

Antériorité obligatoire

■   L’assistant dentaire stérilise les instruments après qu’ils ont servi.

                              (action 1)                                                         (action 2)

■   Il faudra tout remettre en place après que les invités seront partis.

La forme passive qui indique le résultat d’une action peut aussi exprimer l’antériorité. Dans ce cas, les deux verbes sont au même temps.

■   Nous emménagerons (futur actif) dans notre nouvel appartement aussitôt que la cuisine sera installée (futur passif).

■ Une fois que sa décision a été prise (passé composé passif), elle n’a plus jamais changé d’avis (passé composé actif).

5. Au moment ou

Simultanéité à un moment précis

■   Au théâtre, au moment où le rideau se lève, le silence se fait dans la salle.

■   Au moment où je sortais de la banque, je me suis aperçu que j’avais oublié mon chéquier au guichet.

6. Comme

Cette conjonction qui est toujours suivie de l’imparfait appartient à la langue soutenue. Elle signifie au moment où. La subordonnée précède la principale.

■ Comme la fusée atteignait la stratosphère, l’un des moteurs explosa.

■ Comme le cortège présidentiel arrivait place de la Concorde, la Garde républicaine se mit à jouer la Marseillaire.

7. Pendant que

Cette conjonction indique la simultanéité et insiste sur la durée.

■ Va acheter le pain pendant que je fais la queue à la boucherie ! > Cet été, des amis s’installeront chez nous pendant que nous serons en voyage en Italie.

■ Pendant que nous étions assis à la terrasse d’un café, nous avons vu passer l’acteur Gérard Depardieu.

8. Alors que / tandis que

Ces deux conjonctions ont le même sens que pendant que mais avec une nuance d’opposition.

■ Julien est arrivé sans prévenir alors que nous étions à table.

■ Tandis que le ministre parlait aux députés, on entendit des protestations sur les bancs de l’opposition.

9. Chaque fois que / toutes les fois que

Ces conjonctions expriment la répétition et l’habitude.

■ Chaque fois que je joue au Loto et que je perds, je me promets de ne plus jouer !

■ Julien dînait avec moi toutes les fois que son travail l’amenait à Nantes.

10. Tant que / aussi longtemps que

Simultanéité

Les deux faits ont exactement la même durée. On emploie le même temps dans les deux propositions.

■   Les personnes âgées, tant qu’elles sont encore valides, préfèrent vivre chez elle. (= pendant tout le temps où elles sont encore valides)

■   Dans le midi, les risques d’incendie seront importants tant qu’il ne pleuvra pas.

■   Nous sommes restés sur la plage aussi longtemps qu’il y a eu du soleil. (= pendant tout le temps où il y a eu du soleil)

Antériorité

Tant que et aussi longtemps que peuvent aussi introduire un fait antérieur à celui de la principale. Dans ce cas-là, la subordonnée est négative.

■   Je ne partirai pas tant que tu n’auras pas répondu à ma question ! (• je resterai jusqu’à ce que tu répondes)

■   Aussi longtemps qu’on n’aura pas trouvé de vaccin contre cette maladie, l’épidémie progressera (• l’épidémie progressera jusqu’à ce qu’on trouve un vaccin)

 II. A mesure que/ au fur en à mesure que

Les deux faits progressent proportionnellement l’un à l’autre. Les deux verbes sont au même temps.

• À mesure que je fais des progrès en français, je me sens moins étranger en France. (• plus je fais des progrès, moins je me sens étranger)

■   L’espoir de retrouver vivant le navigateur disparu diminuait au fur et à mesure que le temps passait (• plus le temps passait, moins on avait d’espoir)

Cette conjonction indique le point de départ d une situation qui se prolonge. Le verbe de la subordonnée peut exprimer la simultanéité ou l’antériorité.

Simultanéité

■ Depuis qu’il prend ce médicament. François n’a plus d’allergie au pollen.

■ Depuis qu’elle sort avec Joseph. Alice est beaucoup plus souriante.

Antériorité

■   Depuis qu’un restaurant chinois a ouvert prés de chez nous, nous y dînons souvent.

■   Depuis qu’il s’était cassé la jambe, mon oncle marchait avec une canne.

À propos de Nguyen Hoang Anh

Vietnamien, Father, Husband, I own and develop #Apprendre Français, founder of @Apprendre Français

Voir Aussi

Y et En (pronoms)

Y et En (pronoms)  – Ça y est, je suis en retard, je dois m’en …

Indicatif ou subjontif ?

Verbe de jugement : Indicatif ou subjontif ? – Il semble que ce soit demain que les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *