Accueil / Grammaire Française / L’expression du but

L’expression du but

Ngữ pháp tiếng pháp

L’expression du but

Pour exprimer une intention, un objectif, pour indiquer un résultat que l’on voudrait obtenir, il existe différents moyens.

—► Il y a toujours un agent de police devant l’école pour que les enfants puissent traverser la rue en toute sécurité, (proposition subordonnée).

—► Pour renouveler votre passeport, adressez-vous à la mairie de votre domicile, (préposition + infinitif)

—► Pour le renouvellement de votre passeport, adressez-vous à la mairie de votre domicile, (préposition + nom)

 I. LES PROPOSITIONS DE SUBORDONNÉES AU SUBJONCTIF.

Le subjonctif est le mode de la subordonnée de but puisqu’elle exprime un fait non réalisé. Elle suit généralement la proposition principale. La principale et la subordonnée ne doivent pas avoir le même sujet.

1. Pour que / afin que

■ Mets cette affiche ici pour que tout le monde la voie.

■ Pour qu’il y ait beaucoup de monde à leur spectacle, les jeunes du groupe théâtral ont distribué des tracts dans le quartier.

Afin que s’emploie dans la langue soutenue, m Le responsable des ventes a toujours un téléphone portable afin qu’on puisse le joindre en permanence.

Que (= pour que)

On peut trouver la conjonction que seule, après un verbe à l’impératif.

■ « Ouvrez la bouche que je voie votre gorge », a dit le médecin.

■ « Avancez un peu, s’il vous plaît, que les gens puissent monter », a dit le conducteur d’autobus.

2. De peur que… (ne) / de crainte que.,, (ne)

Ces conjonctions indiquent un résultat qu’on cherche à éviter. Elles appartiennent à la langue soutenue.

■ Ils parlent tout bas de peur qu’on (ne) les entende.(= ils ont peur qu’on les entende)

■ Le médecin a prescrit l’isolement de crainte que le patient (ne) contamine son entourage.(= le médecin a peur que le patient contamine…)

■ Pour son anniversaire, il a envoyé ses invitations deux mois à l’avance de peur que ses amis (ne) soient déjà pris ce soir-là. (= il avait peur que ses amis…)

3. De sorte que / de façon (à ce) que / de manière (à ce) que

Ces conjonctions insistent sur la manière d’agir pour atteindre le but souhaité.

■ La secrétaire range les dossiers de façon (à ce) qu’on puisse les retrouver facilement.

■ L’accès à la bibliothèque municipale a été modifié de manière (à ce) que les handicapés puissent y accéder.

De manière que, de façon que, de ¿orte que sont suivis de l’indicatif, quand ils expriment la conséquence.

Comparez :

• Le conférencier parlait dans un micro, de sorte que chacun l’entende clairement. (= pour que) et Le conférencier parlait dans un micro, de sorte que chacun l’entendait clairement. (= si bien que)

Remarque générale sur les propositions subordonnées au subjonctif

Quand il y a deux subordonnées, la seconde est introduite par que.

■ J’ai.laissé ma voiture chez le garagiste pour qu’il vérifie les freins et qu’il change les pneus.

4. Propositions subordonnées relatives au subjonctif

On emploie le subjonctif lorsque la proposition principale exprime une demande, un souhait.

■ Nous aimerions trouver un appartement où les enfants aient chacun leur chambre.

■ Cette entreprise recherche une assistante de direction qui soit parfaitement trilingue.

II. MOYENS D’EXPRIMER LE BUT

Proposition + infinitif.

Une proposition subordonnée est remplacée par une préposition suivie d’un infinitif quand le verbe de la proposition subordonnée

■ Elle a téléphoné au secrétariat pour prendre rendez-vous avec le directeur.

et non pas :… pour qu’elle prenne rendez-vous avec le directeur.

■ Ce joueur de tennis s’entraîne intensément pour être sélectionné au prochain championnat.

■ On va installer une très grande antenne de télévision afin d’améliorer la réception des images en montagne.

■ Je ne lui ai pas dit la vérité de peur de le vexer.

et non pas :… de-peur que je le vexe.

■ Elle passera au secrétariat de l’université de façon à se renseigner sur les dates des examens.

Après certains verbes de mouvement (aller, partir, retourner, venir, passer, sortir, monter, descendre, courir, etc.) et après le verbe rester, la préposition pour est fréquemment omise.

■ Après le dîner, je passerai vous dire « au revoir ». (= pour vous dire « au revoir »)

■ Viens voir ! J’ai trouvé un très gros champignon ! (= viens pour voir)

Les prépositions en vue de, dam le but de, dans l’intention de ont le même sens que pour et s’emploient dans un contexte administratif.

■ Il suit des cours du soir en vue d’obtenir un diplôme d’expert-comptable.

■ Le maire a réuni le conseil municipal dans l’intention de discuter un projet de nouveau centre sportif.

Préposition + nom

1. Pour

■ Pour le nettoyage de vos objets en argent, employez Argex !

■ Cette organisation humanitaire se bat pour le respect des droits de l’homme.

2. En vue de

Cette préposition exprime une intention, un projet.

■ Nous voudrions consulter des prospectus en vue d’un voyage en Australie.

■ Les athlètes s’entraînent en vue des Jeux Olympiques.

3. De peur de / de crainte de

■ La visibilité était mauvaise ; il roulait lentement de peur d’un accident.

De crainte de s’emploie dans la langue soutenue, m Un périmètre de sécurité a été installé autour de l’ambassade de crainte d’un attentat.

À propos de Nguyen Hoang Anh

Vietnamien, Father, Husband, I own and develop #Apprendre Français, founder of @Apprendre Français

Voir Aussi

Y et En (pronoms)

Y et En (pronoms)  – Ça y est, je suis en retard, je dois m’en …

Indicatif ou subjontif ?

Verbe de jugement : Indicatif ou subjontif ? – Il semble que ce soit demain que les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *