Accueil / Grammaire Française / L’expression de la comparaison

L’expression de la comparaison

Ngữ pháp tiếng pháp

L’EXPRESSION DE LA COMPARAISON

Comparer, c’est établir un rapport entre des personnes, des choses ou des faits :

• rapport de ressemblance ou de différence,

—► Mon fils Augustin est plus grand que son père. C’est le plus grand de mes enfants.

• rapport d’identité,

—► Patrick a fait ses études dans la même université que moi.

• rapport de proportion.

—► Plus vous lirez, plus vous enrichirez votre vocabulaire.

Il existe de nombreux moyens pour exprimer la comparaison.

I. COMPARATIF DE SUPÉRIORITÉ, D’ÉGALITÉ, D’INFÉRIORITÉ.

Pour indiquer qu’une qualité ou qu’une quantité est supérieure, égale ou inférieure à une autre, on emploie des comparatifs. Le verbe est fréquemment omis après la conjonction que.

1. Plus / aussi / moins + adjectif ou adverbe + que

■ Gabriel conduit plus vite que toi. (= que tu conduis)

■ Ce documentaire est plus / moins intéressant que je (ne) le pensais, (le – qu’il était intéressant)

■ Cet employé n’est pas aussi compétent qu’il le dit.

Après une négation et après une interrogation, on peut remplacer aussi par si.

■ Cet employé n’est pas si compétent qu’il le dit !

Certains adjectifs comme magnifique, superbe, excellent, affreux, délicieux, essentiel, etc. qui ont un sens très fort ne peuvent pas être employés au comparatif.

Ce tableau est plus magnifique que les autres.

—► Ce tableau est plus beau que les autres.

2. Comparatifs irréguliers

L’adjectif bon et l’adverbe bien ont des comparatifs de supériorité irréguliers.

bon(s) / bonne(s) —► meilleur(s) / meilleure(s) bien —► mieux

■ La baguette de pain d’un artisan-boulanger est meilleure qu’une baguette du supermarché.

■ Sara comprend mieux les maths que sa sœur.

Meilleur peut être renforcé par bien.

Mieux peut être renforcé par bien / beaucoup, m Cette baguette est bien meilleure que l’autre.

■ Sara comprend bien / beaucoup mieux les maths que sa sœur.

Les adjectifs petit et mauvais ont deux comparatifs de supériorité.

– petit —► plus petit s’emploie pour indiquer la taille, la mesure.

             —► moindre s’emploie pour apprécier la valeur, l’importance.

■ Ma valise est plus petite que la tienne.

■ Aujourd’hui, dans la vie politique, la radio joue un rôle moindre que la télévision. (= moins important)

– mauvais —► plus mauvais

                     —► pire est une forme d’insistance.

■ On annonce à la radio que demain, le temps sera plus mauvais qu’aujourd’hui.

■ Quel mauvais devoir ! Il est pire que le précédent.(» encore plus mauvais)

3. Plus de / autant de / moins de + nom + que

■ Ce grand magasin d’informatique offre plus de choix que tous les autres.

■ Nous avons fait le trajet Marseille-Toulouse en moins de temps que nous (ne) le pensions, (le – faire le trajet)

■ On dit qu’en France, il y a autant de fromages que de jours dans l’année.

■ Grâce à ce médicament, j’ai moins de fièvre et de maux de tête qu’hier.

Avec un nombre, on emploie :… de plus que,… de moins que.

■ J’ai deux ans de plus que ma sœur et trois ans de moins que mon frère aîné.

4. Verbe + plus / autant / moins + que

■ Christophe a mûri ; il réfléchit plus qu’avant quand il doit prendre une décision.

■ À l’époque de l’audiovisuel, est-ce qu’on lit autant qu’autrefois ?

Aux temps composés, plus / autant / moins sont placés entre l’auxiliaire et le participe passé.

■ Il a moins neigé qu’hier.

■ Cette année, mon fils a mieux travaillé que l’année dernière.

5. De plus en plus / de moins en moins

Ces expressions indiquent une progression :

– avec un verbe,

■ Aujourd’hui, la population française vit de plus en plus dans les villes.

– avec un nom,

■ De plus en plus de femmes occupent des postes de responsabilité dans les entreprises.

– avec un adverbe,

■ – Tu joues encore du saxophone ?

– Non, j’en joue de moins en moins souvent. Je travaille trop.

– avec un adjectif.

■ Dans les pays riches, la durée de la vie humaine est de plus en plus longue.

Remarque générale sur la prononciation de plus [ply].

– Devant un adjectif ou un adverbe, on ne prononce pas le -ô.

■ plus grand [ply]       plus vite [ply]

– Mais la liaison est obligatoire devant une voyelle.

■ plus agréablement [plyzagreablama]

■ plus intéressant [plyzëteresa]

– On prononce le -s dans les autres cas.

■ Il a plus de travail que moi. [plys]

■ Il travaille plus que moi. [plys]

■ Il travaille de plus en plus, [plyzaplys]

 

II. LE SUPERLATIF

Le superlatif exprime le plus haut degré d’une qualité ou d’un défaut.

■ Monsieur Dupont, c’est la personne la plus agréable / la plus désagréable de notre immeuble.

1. Le / la / les plus

Le / la/ les moins + adjectif

■ Le Louvre est le plus grand musée de France.

■ Les exercices i à 5 sont les moins difficiles de ce chapitre.

■ Voici l’ordinateur portable le plus léger et le plus performant que nous ayons.

La place du superlatif dépend de la place de l’adjectif. Mais on peut toujours placer un superlatif après le nom, en répétant l’article.

■ Elise est la plus jolie fille de la classe ou la fille la plus jolie de la classe.

2. Superlatifs de supériorité irréguliers

L’adjectif bon et l’adverbe bien.

bon(ne)(s) —► le meilleur, la meilleure, les meilleures

■ On a élu la meilleure actrice de l’année.

■ Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures.

bien —► le mieux

■ En cas de grippe, le mieux, c’est de rester au chaud et de boire beaucoup.

L’adjectif petit a deux superlatifs.

petit —► le plus petit : par la taille

le moindre : de faible valeur, de faible importance

■ C’est le plus petit appareil photo qui existe. (■ le plus petit par la taille)

■ Il fait attention aux moindres détails. (= même aux détails sans importance)

■ Elle ne dort pas bien, le moindre bruit la réveille. (= le plus léger bruit)

À la forme négative, le superlatif le moindre renforce la négation.

■ On voulait faire du surf, mais il n’y avait pas la moindre vague ni le moindre vent. (= il n’y avait absolument pas de vagues ni de vent)

■ Où sont-ils partis en vacances ? Je n’en ai pas la moindre idée.

L’adjectif mauvais a deux superlatifs.

mauvais —► le plus mauvais

—► le pire : forme d’insistance

■ Pour ce spectacle, il ne restait que les plus mauvaises places ; je n’ai donc pas pris de billets.

■ Mon accident de voiture a été le pire moment de ma vie et mon plus mauvais souvenir.

3. Le plus / le moins + adverbe

■ Prenez ces fleurs ! Ce sont celles qui durent le plus longtemps.

■ Monsieur Legrand est timide. C’est lui qui prend la parole le moins souvent dans les réunions.

4. Verbe + le plus / le moins

■ Les prépositions à et de sont celles qui s’emploient le plus.

■ En général, le mois d’août est le mois où il pleut le moins.

5. Le plus de / le moins de + nom

■ C’est le samedi qu’il y a le plus de monde dans les magasins.

■ Quelles sont les professions dans lesquelles on trouve le moins de femmes ?

6. Complément du superlatif

il est introduit par la préposition de.

■ La plus jeune de la famille, c’est ma fille Charlotte.

■ Le Nil est le plus long fleuve du monde.

■ Ce poème est un des plus connus de la littérature française.

III. AUTRES MOYENS D’EXPRIMER LA COMPARAISON

Proposition subordonnée.

Le verbe de la subordonnée est à l’indicatif ou au conditionnel, mais il est fréquemment sous-entendu.

1.Comme

■ Il veut être pilote comme son père, (comme son père est pilote)

■ Comme je vous l’ai déjà dit, je ne pourrai pas assister à votre conférence.

■ – Préférez-vous que je règle par chèque ou en espèces ?

– Faites comme vous voulez !

■ Ils ont une maison comme j’aimerais en avoir une.

2. Comme si

Cette conjonction permet d’exprimer une comparaison avec un fait irréel. Elle est toujours suivie de l’imparfait ou du plus-que-parfait.

■ Cette vieille dame parle à son chien comme si c’était un être humain. (= exactement comme à un être humain)

■ Il est passé à côté de moi sans me saluer comme s’il ne m’avait pas vu. (= il a fait semblant de ne pas me voir)

3. Ainsi que

Ainsi que s’emploie dans la langue soutenue.

■ À quatre-vingts ans, il se levait à 7 heures du matin, ainsi qu’il l’avait toujours fait. (= comme il l’avait toujours fait)

■ Georges, ainsi que toute sa famille, est très musicien. (= comme l’est aussi sa famille)

4. Aussi bien que

Aussi bien que s’emploie dans la langue soutenue, m Après cet attentat, l’indignation a été générale en France, aussi bien qu’à l’étranger. (= comme à l’étranger)

5. De même que — de même que… de même

■ Chopin, de même que Musset, a partagé la vie de George Sand. (= comme Musset)

■ De même que le -s de temps vient du mot latin tempus , de même le -y de cycle s’explique par son origine grecque.

6. Plutôt que

Plutôt que indique une préférence ou une appréciation.

■ Vous trouverez ce livre dans une librairie spécialisée plutôt que dans une librairie générale. (■ plus facilement que dans une librairie générale)

■ Je n’aime pas du tout ce chanteur, il crie plutôt qu’il (ne) chante, (au lieu de bien chanter)

■ Pour marcher longtemps, il vaut mieux porter des chaussures de sport plutôt que des chaussures de ville. (■ de préférence à des chaussures de ville)

■ Plutôt que de t’énerver et de pleurer, tu ferais mieux de réfléchir calmement. (= au lieu de t’énerver et de pleurer)

Comparaison et proportion

1. Plus… plus / moins… moins

■ Plus je lis des romans de Balzac, plus j’admire son talent.

■ Moins on roule vite, moins on consomme d’essence.

2. Plus… moins / moins… plus

■ Plus elle se maquille, moins elle paraît naturelle.

■ Moins vous fumerez, mieux vous vous porterez.

3. Autant… autant

Autant… autant permet d’exprimer la comparaison et l’opposition.

■ Autant j’ai aimé ce livre, autant j’ai été déçu par son adaptation au cinéma.

■ Autant il est charmant avec ses amis, autant il est désagréable avec sa famille.

4. D’autant plus… que / d’autant moins.» que

■ On parle d’autant mieux une langue étrangère qu’on reste plus longtemps dans le pays. (= plus on reste dans le pays, mieux on parle une langue étrangère)

■ Votre voyage coûtera d’autant moins cher que vous réserverez vos places plus longtemps à l’avance. (= plus vous réserverez à l’avance, moins votre voyage coûtera cher)

5. Dans la mesure où

Cette conjonction exprime la condition et la proportion.

■ Les immigrés s’intégrent mieux dans la mesure où ils parlent la langue du pays d’accueil. (= s’ils parlent bien la langue, ils s’intégrent mieux)

Identité et difference

1. Le même, la même, les mêmes… (que)

■ Descartes a vécu à la même époque que Galilée.

■ Un bistrot ou un café, c’est la même chose.

■ Ma sœur jumelle ne porte jamais les mêmes vêtements que moi.

2. Un autre, une autre, d’autres… (que)

Pour exprimer la différence.

■ J’ai une autre opinion que vous sur ce problème. (= une opinion différente)

Pour exprimer une quantité supplémentaire.

■ Tous les tableaux ne sont pas exposés dans la galerie.

Il y en a encore d’autres dans une réserve.

3. Tel(le)(s) (que) / tel(le)(s)… tel(le)(s)

■ Que faire dans de telles circonstances ? (= dans des circonstances comme celles-là)

■ Elle est généreuse comme sa mère. Telle mère, telle fille !

■ Un homme tel que vous, avec vos diplômes et votre expérience, sera le bienvenu dans notre association. (= un homme comme vous)

■ N’attendez pas Juliette ! Telle que je la connais, elle arrivera en retard.

Notez l’emploi de tel quel sans le verbe être.

■ Cette bibliothèque était abîmée, mais nous l’avons achetée telle quelle (= comme elle était)

Remarques générales sur les phrases comparatives

–  La proposition principale est fréquemment reprise par un pronom neutre dans la proposition subordonnée.

■ La réunion a duré moins longtemps que nous ne le pensions. (le = qu’elle allait durer)

■ Le directeur a été plus aimable que je ne m’y attendais. (y = à ce qu’il soit aimable)

■ Comme je m’en doutais, ils ont fini par se marier ! (en « de leur mariage)

– Dans les comparatifs de supériorité et d’infériorité, on emploie le ne explétif dans la langue soutenue

■ II y a plus de monde à la conférence qu’on (ne) l’avait prévu.

■ Le chiffre d’affaires de cette société a été moins bon que la direction (ne) l’espérait.

À propos de Nguyen Hoang Anh

Vietnamien, Father, Husband, I own and develop #Apprendre Français, founder of @Apprendre Français

Voir Aussi

Y et En (pronoms)

Y et En (pronoms)  – Ça y est, je suis en retard, je dois m’en …

Indicatif ou subjontif ?

Verbe de jugement : Indicatif ou subjontif ? – Il semble que ce soit demain que les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *