Accueil / Grammaire Française / Comment accorder? / L’accord de l’adjectif

L’accord de l’adjectif

Accord de l’adjectif qualificatif

Règle : l’ adjectif qualificatif, épithète ou attribut, s’accorde en genre et en nombre avec le nom ou le pronom auquel il se rapporte (Une grande fille. Trois petits garçons. Elles sont jolies).

– S’il se rapporte à plusieurs noms ou PRONOMS, il se met au pluriel et prend le genre des mots qu’il qualifie (La table et la chaise anciennes). Si les mots sont de genres différents, l’adjectif se met au masculin pluriel (La table et le buffet anciens). Il faut, dans ce cas, essayer de rapprocher l’adjectif du nom masculin donneur d’accord.

– L’accord peut se faire, selon le sens, avec le mot le plus rapproché (Une table et une chaise ancienne = seule la chaise est ancienne). Le sens, parfois, commande un accord de ce type (J’ai parlé avec votre père et votre frère aîné), seul le frère peut être qualifié d’aîné.

Notez : les adjectifs qualificatifs utilisant des noms de fleurs, de fruits, de pierres précieuses, etc., restent invariables (Des robes orange. Des yeux émeraude).

L’adjectif est en rapport avec plusieurs noms :

1. Les noms sont joints par une conjonction de comparaison (comme, ainsi que…). Si la conjonction est vraiment une comparaison (elle est alors fréquemment entre parenthèses), il ne s’accorde qu’avec le premier nom (Cet homme a le dos, comme la nuque, fort et musclé). Mais si le sens est celui de “et”, il s’accorde avec les deux (Il a la main ainsi que l’avant-bras tout brûlés).

2. Les noms sont joints par “ou”. L’adjectif s’accorde avec le dernier, sauf si l’on veut explicitement marquer que les deux noms sont qualifiés (Il demande du soutien ou une aide rapide. On demande un technicien ou technicienne qualifiés).

3. L’adjectif se rapporte à un nom suivi de son complément. C’est, en ce qui concerne le traitement automatique, une des configurations les plus délicates. L’adjectif s’accorde selon le sens, tantôt avec le nom, tantôt avec le complément (Un bleu de chauffe graisseux mais Un bouquet de fleurs fraîches).

Accord de l’adjectif composé

L’accord des adjectifs composés dépend de la nature des mots qui les composent.

1. Avec deux adjectifs (aigre-doux, sourd-muet) : les deux adjectifs qualifient le même nom, ils s’accordent tous deux (Il a prononcé des paroles aigres-douces. Ce sont des filles sourdes-muettes).

Notez : Les composés, dont le premier adjectif, de formation expressive, se termine par “o” ou “i” restent invariables (les anglo-saxons, des situations héroï-comiques).

2. Un adjectif et un élément invariable : seul l’adjectif varie. (Il a lu l’avant-dernière version).

3. Deux adjectifs, mais le premier a valeur adverbiale : seul le second varie. C’est le cas, en particulier, avec “nouveau, court, mort“,etc. (Une tentative mort-née). Voir adjectifs invariables.

Notez : l’adjectif pris adverbialement reste invariable (Voler bas, voir clair, marcher droit, etc.). Dans “tout-puissant“, “tout” varie au féminin seulement (Des hommes tout-puissants, des femmes toutes-puissantes).

4. Les adjectifs composés désignant des couleurs sont invariables.

Accord de l’adjectif de couleur

Les adjectifs de couleurs (bleu, rouge, vert, etc.) utilisés seuls s’accordent avec le nom qu’ils qualifient (Des pantalons bleus. Des robes vertes).

Si l’adjectif est composé, il reste invariable (Des yeux bleu vert). Cette règle est également valable pour les noms (ou les adjectifs) qui précisent la nuance (Des yeux bleu foncé. Des cheveux brun clair. Une veste bleu pétrole, etc.).

Les noms de fruits, de pierres précieuses, de fleurs, utilisés pour désigner la couleur restent invariables (Des cravates orange. Des yeux émeraude).

Notez : “pourpre, mauve, rose, écarlate, fauve, incarnat” devenus de véritables adjectifs varient s’ils sont employés seuls (Il avait les joues écarlates).

Accord de l’adjectif possessif

Les adjectifs possessifs ” mon, ton, son, ma, ta, sa, notre, votre, leur, mes, tes, ses, nos, vos, leurs ” font partie de la catégorie desdéterminants. Ils indiquent que le nom (chose ou être) a une relation avec une personne grammaticale  : celui qui parle (mon, ma, mes, nos, notre), celui à qui l’on parle (ta, votre, tes,vos), celui dont on parle (sa, leur, ses, leurs). Trois déterminants possessifs ont un accord selon le sens, il faut alors considérer plusieurs critères:

1. ” leur, notre, votre “, ainsi que le nom qu’ils déterminent, restent au singulier :

– Devant les noms qui n’admettent pas le pluriel (On ne peut pas faire confiance à leur odorat).

– Lorsqu’il n’existe, de façon évidente, qu’un seul objet possédé par un ensemble ( Les dimanches soir les habitants de Toulouse retournent dans leur ville).

2. Ils prennent le pluriel, ainsi que le nom qu’ils déterminent:

– Devant les noms qui n’admettent pas le singulier (Ils présentèrent leurs condoléances).

– Quand existe une idée de ré ciprocité , de comparaison ou d’addition (Ils ont échangé leurs vœux).

– Lorsque chacun des possesseurs possède plusieurs objets (Les voitures allument leurs phares ).

3. Lorsqu’un seul objet est possédé individuellement par chacun des possesseurs, on utilise le singulier ou le pluriel selon le point de vue où l’on se place :

– la pluralité ou la collection, pluriel  : Les lapins ont fait leurs terriers sur ce talus.

– le type plutôt que la collection, singulier  : Les lapins font leur terrier sur des talus.

Avoir l’air

L’ adjectif qui suit l’expression “avoir l’air” peut s’accorder de deux manières.

1. Si “avoir l’air” a le sens de “paraître” l’adjectif qui suit est un attribut et il s’accorde avec le sujet (Cette femme a eu l’air surprise).

2. Si “avoir l’air” a le sens “d’avoir telle mine, telle apparence” l’ adjectif qui suit s’accorde avec “air“. (Votre voisine a l’air accueillant). Dans ce cas, on imagine pouvoir dire “un air“.

Le second cas s’utilise rarement à propos de choses. (Cette charpente a l’air vieux est surprenant et il vaut mieux Cette charpente a l’air vieille).

L’accord de l’adjectif avec “air” est obligatoire si “air” est accompagné d’un complément (Cette femme n’a pas l’air suspect de sa sœur) ou si “air” est opposé dans la construction à un autre mot (Elle a l’air dur mais le caractère avenant).

Si “avoir l’air” se réduit à “l’air“, l’adjectif ne s’accorde jamais avec “air” (Ils avançaient l’air distraits).

À propos de Nguyen Hoang Anh

Vietnamien, Father, Husband, I own and develop #Apprendre Français, founder of @Apprendre Français

Voir Aussi

Y et En (pronoms)

Y et En (pronoms)  – Ça y est, je suis en retard, je dois m’en …

Indicatif ou subjontif ?

Verbe de jugement : Indicatif ou subjontif ? – Il semble que ce soit demain que les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *