Accueil / Compétences Françaises / Sujets d’expression écrite (41-55)

Sujets d’expression écrite (41-55)

Ngữ pháp tiếng pháp

Sujet 41: “La Boite à merveilles” représente l’image de la femme marocaine de façon négative. Développez cette réflexion en vous appuyant sur des arguments pertinents.

On dit souvent que la femme est la moitié de la société. Elle joue un rôle primordial dans la préparation des générations à venir. Actuellement, elle jouit des mêmes droits que l’homme. Or, dansla Boîte à merveilles de Ahmed Sefrioui, le lecteur est confronté à une figuration souvent négative de la femme marocaine.

D’abord, la femme est superstitieuse.La Chouafa (tante Kanza) est visitée surtout par des femmes. Lala Aicha propose à Lalla Zoubida d’emmener l’enfant Sidi Mohamed à Sidi Boughaleb pour le soigner de sa maladie. La mère fait le tour des principaux marabouts et voyants de Fès pour guérir son enfant pendant l’absence du père. Elle ne pense pas à lui donner des médicaments. Ensuite, la femme dans ce roman est bavarde. Ainsi, Lalla Zoubida tient chaque soir à faire le bilan des événements de toute la journée au père. Le narrateur affirme que son père prie beaucoup et parle peu, alors que sa mère prie peu et parle beaucoup. Elle est une bonne comédienne qui joue des scènes devant ses voisines pour se moquer des maris de certaines femmes. Elle ne garde pas le secret des malheurs de Lalla Aicha et de son mari avec son associé Abdelkader. Enfin, la femme agit selon ses sentiments. Elle suit la voix de son cœur plutôt que celle de sa raison. A ce propos, on peut évoquer sa réaction devant le problème de la disparition de Zineb. Toutes les femmes se mettent à pleurer avec Rahma au lieu de faire quelque chose d’utile comme les hommes.

Personnellement, je suis d’accord avec Ahmed Sefrioui, mais il ne faut pas oublier que la femme marocaine n’a pas toujours été négative. Elle a participé à la résistance contre le colonialisme au même titre que’ les hommes. La femme de Fès est connue aussi par sa piété et sa participation dans la vie sociale. L’exemple de Fatima El Fihria qui a bâti la mosquée Al Karaouiyine en est un exemple éloquent.

________________________________________________

Sujet 42: Une comédie n’est pas uniquement destinée à faire rire. Monrez-le à travers la pièce” Les Fourberies de Scapin”.

Molière est un auteur dramatique français du VII ème siècle. Il a écrit plusieurs pièces appartenant à des genres différents: tragique ou comique. Les Fourberies de Scapin est une comédie.

Il est communément admis que ce genre théâtral vise en priorité à faire rire le spectateur. Est-ce le cas dans cette pièce?

Les Fourberies de Scapin est sans conteste une comédie. Les procédés du comique y sont très nombreux: on recense le quiproquo, le renversement des situations, le déguisement, les paradoxes…Molière cherche à faire rire les spectateurs. Même les

personnages rient: Zerbinette, par exemple, s’esclaffe après avoir entendu le récit de la fourberie jouée par Scapin à Géronte. D’ailleurs, comme dans toute comédie, l’histoire finit dans le rire collectif; les personnages réalisent leurs voeux et pardonnent à Scapin.

Mais, il faut se garder de lire la pièce uniquement sous cette angle; il y a d’autres aspects non moins importants auxquels il faut prêter une grande attention. D’abord, ce texte est une critique acerbe de l’avarice des pères, en l’occurence Géronte et Argante. En second lieu, le dramaturge fait le procès des méandres de la justice et

de la corruption des magistrats. Par ailleurs, la pièce remet en cause quelques préjugés sociaux tels le mariage avec une femme de la même caste sociale et en contrepartie la valorisation de l’amour et des sentiments dans les rapports entre l’homme et la femme.

___________________________________________________

Sujet 43:De quel personnage vous sentez-vous le plus proche:Antigone ou Ismène? Développez cette réflexion en vous appuyant sur des arguments pertinents.

Dans Antigone, plusieurs personnages s’opposent par leurs conceptions et leurs attitudes face aux problèmes: quel est le personnage le plus proche de nous: Ismène ou Antigone?

Ismène:

– Elle est attachée aux jouissances de la vie (bal, chant…)

– Une fille sans courage (elle a peur de mourir)

– Elle s’attache à la petitesse (elle ne fait pas de grandes actions)

– Elle n’a pas les qualités d’un héros (la détermination, le courage, la volonté, le défi…)

– Elle est hésitante (au début, elle ne voulait pas aller avec Antigone; à la fin, elle accepte)

Antigone:

– Elle a les qualités d’un héros.

– Elle est courageuse (elle brave la loi de Créon)

– Elle a le sens du devoir (elle pense qu’il est de son devoir d’enterrer le cadavre de son frère).

– Elle incarne la grandeur (elle ne s’attache pas aux petitesses de la vie comme le luxe, le bal…mais elle préfère les grandes actions).

– Elle a le sens de la justice (elle refuse l’injustice du roi).

– Elle a le sens du sacrifice (elle se sacrifie pour accomplir son devoir).

Je me sens plus proche d’Antigone que d’Ismène. Certes, ce dernier personnages a quelques qualités, mais c’est Antigone qui incarne les bonnes valeurs et les actions héroïques. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si l’auteur en a fait le protagoniste de la pièce, et même donné son nom au titre de la tragédie.

____________________________________________________

Sujet 44: Antigone est un personnage qui dit ce qu’il pense avec courage et détermination, même si cela doit lui coûter la vie. Dans un texte bien construit, dis ce que tu penses de ce genre de comportement.

L’auteur de la pièce de théâtre «Antigone» met en scène Antigone, un personnage franc, intrépide et déterminé. Ce personnage exprime ses pensées et ses positions avec courage. Sa franchise l’expose à des dangers, mais il ne craint rien.

Est-il toujours bon de dire, comme Antigone, le fond de ses pensées, avec franchise, ou faut-il, au contraire, camoufler, dans certaines situations, ses opinions et ses idées ?

Les uns pensent qu’il faut dire la vérité quelles que soient les circonstances ; les autres soutiennent qu’il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler.

Antigone est un personnage courageux et franc. Elle transgresse les lois injustes de son oncle, le roi Créon. Elle expose sa vie au danger de la mort pour dénoncer l’injustice du roi (elle enterre le cadavre de son frère Polynice, malgré l’interdiction de son oncle). Elle s’acquitte de son devoir moral et familial en enterrant le cadavre de son frère. Elle dit ce qu’elle pense du roi avec franchise. Elle a payé de sa vie son courage et son sens du devoir.

Je crois qu’il y a des circonstances où il faut être intransigeant et dire la vérité sans ménager les autres ; mais il y a des cas où il faut exprimer la même opinion, mais en choisissant des détours.

Néanmoins, il ne faut jamais mentir : le mensonge est un défaut condamné par la morale et la religion.

La diplomatie, qui est basé en grande partie sur l’adulation et les mots mielleux, réussit à résoudre de graves problèmes mondiaux, comme la guerre, les conflits. Donc, il faut être diplomatique avec les gens. Mais pas hypocrite.

Certains diront qu’Antigone est un personnage téméraire : il a perdu sa vie à cause de sa franchise et de son courage. D’autres, au contraire, considèrent qu’il s’est sacrifié en répondant à l’appel du devoir.

____________________________________________________

Sujet 45: «L’absurde remplit le monde. Antigone va jouer son rôle jusqu’au bout sans motif et sans motivation. Elle annonce qu’elle va mourir pour personne». Est-ce que ce point de vue s’applique à la pièce?

Antigone agit sans but, mais il y a des raisons qui la poussent à agir.

Les actes d’Antigone sont absurdes:

– elle dit qu’elle va mourir: «Pour personne, pour moi»

– son oncle lui propose d’étouffer l’affaire pour la sauver, mais elle refuse.

– elle semble chercher la mort.

– le monde dand lequel vivent les personnages apparait comme absurde (les gardes jouent aux cartes tout le temps, Eurydice tricote pendant toute la tragédie…)

Les actes d’Antigone sont justifiés:

– elle agit par pitié comme elle le dit à sa soeur.

– elle considère son acte comme un devoir.

– elle voit dans son acte une expression de sa liberté.

– elle affronte l’injustice de Créon.

Les actes d’Antigone semblent absurdes, mais ils sont justifiés.

Antigone lutte contre l’absurdité du monde; elle cherche un sens à la vie à travers la mort.

___________________________________________________

Sujet 46: “Eugénie Grandet est l’histoire de deux passions: la première, celle qui fait de “Grandet” un “type” de la lignée d’Harpagon, est celle de l’argent. La seconde qui détruit la jeune fille pleine d’illusions, c’est la passion amoureuse”. Discutez cette idée en vous basant sur le roman.

La passion de l’argent ou amoureuse détruit ou dénature?

La passion dénature l’homme:

– M.Grandet sacrifie le sentiment de fraternité, d’amour pour l’argent.

– Les Grandet et les Grassins deviennent hypocrites à cause de l’argent.

– L’argent détruit les rapports humains (à Paris, par exemple).

– La passion amoureuse, elle aussi, conduit à la ruine: Eugénie vivait dans les illusions; en conséquence, elle a échoué dans sa vie familiale.

La passion est aussi amour d’autrui:

– La passion n’est pas seulement un danger: Eugénie a utilisé sa fortune pour aider les pauvres.

– Il y a de bons rapports humains entre Eugénie, sa mère et Nanon.

– L’amour pousse au sacrifice: Mme Grandet est morte pour sauver sa fille; Eugénie a donné tout son or à son cousin, ce qui a sauvé ce dernier.

– La passion idéalise le personnage: Eugénie est comme une oeuvre d’art.

La passion conduit à la piété:

– Eugénie et sa mère sont comme des saintes.

– Le personnage est comparé à Marie.

– Les deux personnages sont très pieux.

La passion tue et dénature, mais elle conduit à la piété et à l’amour d’autrui.

______________________________________________

Sujet 47: En vous inspirant du roman “Eugénie Grandet”, dites si l’argent participe à la consolidation des rapports parents-enfants ou le contraire.

L’argent peut influer négativement sur la relation entre les parents et leurs enfants de multiples façons. En effet, on constate que la relation entre le père Grandet et sa fille Eugénie est tendue et comme dénuée de sentiments. La cause de cette situation est l’amour excessif du père pour l’argent.

Il n’ y a pas de place pour l’amour dans la relation de la fille et de son géniteur, ou du moins la tendresse ne s’exprime pas par les mots et les gestes. Plus encore, Félix Grandet va enfermer son unique fille dans une chambre et la condamnera à ne boire que de l’eau et ne se nourrir que du pain pour la simple raison qu’elle a fait acte de

pitié filiale en donnant son trésor à son cousin qui est dans le dénuement.

Mais l’avarice n’est pas la seule manière de nuire aux rapports entre parents et enfants; la prodigalité des parents, elle aussi, est susceptible de porter atteinte à ces rapports.

Le cas de Charles est éloquent à ce propos: son père, Guillaume Grandet, l’a habitué à la vie facile au luxe. En conséquence, le jeune homme ne paiera même pas les dettes de son père pour laver l’opprobre dans lequel est tombé ce dernier après sa ruine; c’est Eugénie qui le fera à sa place.

Dorloter un enfant est aussi mauvais que d’être radin avec lui. Mais cela ne signifie pas pour autant que l’argent est toujours néfaste pour la relation entre le père et l’enfant.

L’argent peut contribuer à la consolidation de cette relation.

L’argent consolide le rapport parents-enfants:

Lorsque les parents sont aisés, ils peuvent satisfaire les besoins de leurs enfants. Cela participe à la création d’un climat d’entente et de tendresse : lorsqu’un père achète à son fils un cadeau, par exemple, ce dernier sent que son père s’intéresse à lui et l’aime ; il est touché par ce geste. Charles aime son père parce que ce dernier l’aimait et surtout le gâtait.

Si les parents sont au contraire pauvres, ils ne peuvent pas satisfaire les besoins de leurs fils et filles. Alors ces derniers seront tristes, ce qui aura des conséquences sur la vie de la famille. Car dans la vie l’argent est nécessaire pour posséder certains biens qui sont indispensables et pour réaliser certains rêves.

L’argent est certes important dans la vie de la famille. Il peut exercer une influence négative ou positive selon l’usage qu’on en fait ; mais il n’est pas suffisant pour établir une bonne relation entre les parents et leurs enfants. Une bonne éducation fondée sur le dialogue, la compréhension et le respect permet de raffermir la relation au sein de la famille. Beaucoup de familles sont riches, mais les rapports entre les membres sont fragiles.

L’avarice de Félix Grandet nuit à la relation entre lui et sa fille. En contrepartie, la générosité excessive de son frère à l’égard de Charles a fait de ce dernier un oublieux et un arriviste. L’argent peut contribuer au renforcement de la relation parents-enfants , mais il peut aussi affaiblir cette relation et la rendre tendue.

Aujourd’hui, ce n’est passeulement le rapport parent-enfants qui doit être examiné, mais la notion même de famille qui est en danger: y a-t-il toujours une famille au vrai sens du terme ?

__________________________________________

Sujet 48: Eugénie est un roman réaliste et psychologique. Illustrez, à partir du roman, cette réflexion à l’aide des exemples puisés dans le texte.

Eugénie Grandet est un roman réaliste et psychologique.

Un roman psychologique:

– le roman décrit Saumur et ses habitants.

– on décrit la vie à Paris et les relations entre les gens qui sont fondées sur l’intérêt et l’hypocrisie.

– le roman raconte l’histoire d’une héritière riche que tout le monde veut voler.

– la description rapproche de la réalité.

– évocation d’événements historiques réels et de dates importantes.

Un roman psychologique:

– analyse de la psychologie de l’avare.

– analyse de la psychologie de l’amoureux.

– analyse des sentiments des hypocrites qui manifestent des sentiments feints (des Grassins, les Cruchot, Charles..)

– un roman d’amour: histoire d’amour (les sentiments éprouvés par l’amoureux dès le premier instant où il s’éprend jusqu’à la fin de l’histoire).

– analyse de l’origine religieuse de la bonté de Mme Grandet et d’Eugénie.

– analyse de la psychologie de la bonne et de l’origine de sa soumission.

Donc, Eugénie Grandet est un roman réaliste et psychologique. C’est une critique sociale; il est le prélude du béhaviorisme et du naturalisme.

__________________________________________

Sujet 49: Que pensez-vous de la peine de mort?

La peine de mort supprime pour l’accusé toute possibilité de rachat. Je pense qu’il faut tout d’abord étudier les circonstances dans lesquelles le coupable a commis son délit. Peut-être était-il sous le coup de la peur ou de la défense? Ou bien était-il malade? Ou bien encore subissait-il une mauvaise influence? Toutes ces raisons et d’autres encore peuvent l’excuser. D’autre part, les erreurs judiciaires existent et si le condamné est décapité, on ne pourra réparer l’erreur commise.

En outre, on fait souffrir des innocents (la famille du condamné à mort). Enfin, même si le délit est évident, l’accusé est toujours susceptible de se repentir et même de se racheter.

__________________________________________

Sujet 50: Est-ce que vous aimez écrire, comme le faisait Victor Hugo ? Dites pourquoi ?

L’écriture est un moyen d’expression parmi d’autres. C’est un besoin qu’éprouve un certain nombre de personnes. L’écriture permet d’assouvir le besoin de s’exprimer, de nourrir l’inspiration et de fuir la réalité notamment si elle s’avère inacceptable et insupportable.

Cependant, la langue demeure parfois un obstacle de taille qui pourrait entraver cette volonté d’écrire ou de communiquer : choix du vocabulaire adéquat, du style, des tournures recherchées… L’écriture reste de toute façon une passion qui, avec le temps, pourrait se développer. On peut commencer petit et on devient grand.

__________________________________________

Sujet 51: Certains estiment que l’utilisation des animaux dans les expériences scientifiques est un crime impardonnable. Partagez- vous ce point de vue? Argumentez.

La médecine, depuis sa naissance, il y a des siècles, ne cesse de réaliser des progrès de taille. L’être humain en est le bénéficiaire puisqu’il était l’objet des recherches continuelles.

Personne ne peut nier que les découvertes, les inventions apportent des armes nouvelles dans le combat livré contre les maladies, les infections, les épidémies… .Bref, contre la douleur et la mort. Mais à quel prix?

L’animal, depuis longtemps, a toujours été considéré comme cobaye, pour servir la recherche médicale surtout quand il s’agit d’expérimenter un médicament, sans pour autant, se soucier des conséquences de ce genre de pratique sur un être vivant qui, tout comme l’homme a le droit à la vie.

On peut même dire que quel que soit le soin que l’on apporte à la mise au point d’un nouveau médicament et à son expérimentation sur l’animal, on ne peut, toutefois, supprimer la marge d’incertitude quant aux effets qu’il produira sur un organisme humain.

Il est vrai que les recherches médicales ont fait des miracles au profit de la race humaine. Or, rien ne prouve que l’homme et l’animal réagissent de la même manière à certaines substances. L’extrapolation de l’animal à l’homme est souvent hasardeuse, même si elle se révèle justifiée dans certains cas.

D’ailleurs, les limites de l’expérimentation sur l’animal tiennent à ce qu’un certain nombre de symptômes n’apparaissent jamais chez les animaux. En outre, une expérimentation abusive sur certaines espèces animales pourrait contribuer, malheureusement à leur extinction qui serait une aberration au moment où l’on fait appel, un peu partout dans le moment à la protection des animaux.

Espérant que l’homme scientifique prendra conscience du préjudice qu’il pourrait causer à la faune, sans écarter l’idée que l’expérimentation est un processus indispensable à l’évolution de la recherche médicale dont l’objectif primordial est le bien être de l’espèce humaine.

__________________________________________

Sujet 52: Pensez-vous que les désaccords et les disputes n’empêchent pas ceux qui s’aiment d’être heureux ? Développez votre réflexion en l’élargissant aux relations amicales et familiales, et en vous appuyant par des arguments et des exemples précis.

De nos jours, les problèmes sont devenus légion. Beaucoup de gens pensent que les désaccords détruisent les relations au sein de la famille et de la société. D’autres pensent, au contraire, que les disputes et les différents n’influent pas négativement sur ces rapports, voire ils les consolident.

Les disputes et les désaccords n’empêchent pas le bonheur :

– Lorsque la relation est forte, elle résiste à toutes les tempêtes. Mais, quand elle est fragile, le moindre souffle la brise. Donc, les problèmes n’influent pas négativement sur une relation solide.

– Chaque problème, chaque différend a une solution.

– Beaucoup d’amis sont devenus amis ; et beaucoup de mésententes se sont dissipées après une dispute.

– Parfois, les problèmes consolident les rapports familiaux, conjugaux et amicaux : après une dispute ou une séparation, on découvre que l’on a tort ; et on découvre qu’on a grandement besoin de l’ami, du conjoint ou du parent avec qui on s’est disputé.

– Les désaccords et les différents permettent, dans certains cas, de découvrir les vrais problèmes et de les résoudre.

Les disputes et les désaccords empêchent d’être heureux :

– Dans les moments de colère, l’ami, le conjoint ou le parent peut prononcer des mots blessants qui ne guérissent pas facilement ou ne guérissent jamais.

– Les injures, les humiliations mettent à mal le respect entre les amis, les époux et les membres de la famille.

– Les disputes influent négativement sur l’équilibre des enfants, sur la vie professionnelle des individus…

– Les disputes, les désaccords installent un climat de méfiance au sein de la famille et entre les amis.

– Parfois, les problèmes atteignent un point de non retour : deux conjoints recourent au tribunal, ce qui aggrave la situation…

A mon avis, il ne faut pas que les disputes et les désaccords deviennent le socle des relations, sinon, ils empoisonnent la vie du couple, des amis, de la famille. Les querelles et les différents ne doivent guère donner lieu à des insultes blessantes qui font disparaître le respect. Il faut éviter, lors d’une dispute, d’évoquer les défauts de l’ami, du conjoint ou du parent. Ce sont des choses qui ne s’oublient pas facilement. Il faut une largeur d’esprit qui permette de pardonner et d’oublier le mal des autres.

La vie est pleine de problèmes, de contraintes et d’obstacles qui nous poussent à être nerveux, et partant de nous disputer avec nos amis, notre conjoint et les membres de notre famille. Les disputes peuvent détruire les relations et entraîner le malheur ; mais dans d’autres cas, ils consolident ces rapports et ne nuisent guère aux relations. Encore faut-il avoir un esprit large et être compréhensif.

__________________________________________

Sujet 53: La violence familiale est devenue, de nos jours, un phénomène inquiétant. Quelles en sont les causes ? Et quelles solutions préconisez-vous pour ce fléau ?

La violence familiale est l’ensemble des actes de violence commis entre les membres d’une même famille. Les victimes de ces mauvais traitements sont les enfants et les femmes. Quelles en sont les causes ? Et comment peut-on y mettre fin ?

Les causes de la violence familiale sont multiples. Dans les sociétés traditionnalistes, le père est la source de revenus du foyer. C’est pourquoi, il se comporte en despote. Ce statut lui confère tous les droits, parmi lesquels celui de battre ses enfants et son épouse. Le châtiment et les coups sont considérés comme un moyen pour éduquer les enfants. La gentillesse et la tendresse sont perçues comme un signe de faiblesse de l’autorité du père.

La mère maltraitée par le père exerce sa violence sur les enfants, pour se défouler. C’est aussi un moyen de se venger indirectement du père.

La pauvreté constitue le terreau fertile où éclate la brutalité. Souvent, les chefs de famille pauvres s’adonnent à la drogue et aux boissons alcooliques dans le but de fuir les soucis et les problèmes de la vie quotidienne.

La violence provoque une dislocation familiale et la délinquance des enfants. C’est pourquoi, il lui faut trouver des solutions. Les remèdes ne manquent pas. Il faut mettre en place une politique qui vise l’amélioration des conditions de vie des couches défavorisés, du fait que la violence sévit particulièrement dans les foyers nécessiteux. Les pouvoirs publics doivent créer des structures d’accueil et d’écoute des femmes battues et des enfants terrorisés. Une assistance psychologique, juridique et sociale doit être assurée à ces victimes de la violence.

Le père ne doit pas être un dictateur qui a droit de vie ou de mort sur ses enfants et sa femme ; mais plutôt une source de tendresse et d’amour.

__________________________________________

Sujet 54: Croyez-vous que l’homme est libre ou guidé par une force supérieure?

L’homme est-il libre ou non? Les uns pensent que l’individu est libre; les autres soutiennent qu’il est guidé par une force suprême.

L’être humain a toujours aspiré à la liberté. L’Histoire est jalonnée de révoltes, de révolutions sanglantes dont le but était de libérer les individus asservis par les autres.

Par ailleurs, la pensée religieuse rend chaque individu responsable de ses actes.

Il y a dans la conception religieuse, l’enfer et le paradis; les bons seront gratifiés par leur bonté, par contre les méchants seront punis à cause de leur méchanceté. Eux seuls détermineront leur sort.

Depuis longtemps, beaucoup de philosophes soutiennent que l’individu est libre.

C’est pour cette raison qu’un philosophe comme Diderot ou Rousseau ont conçu un système politique basé sur la démocratie qui garantit la liberté à la personne.

Les animaux même détestent être emprisonnés, préférant vivre en toute liberté.

Mais, cette position n’est pas adoptée par tout le monde, d’autres personnes pensent, au contraire, que l’homme est assujetti à des forces qui le transcendent.

L’homme ne peut pas voler comme un oiseau, par exemple ou rester sous l’eau comme un poisson. Bref, la nature a mis une limite à notre liberté d’action.

En outre, l’individu n’est pas libre de choisir ses parents, ses frères, son pays, la couleur de ses yeux ou de ses cheveux: ils lui sont imposés par le destin.

Une liberté totale, sans freins, conduit à l’anarchie et à la destruction de la liberté même. Ne dit-on pas que la liberté d’une personne finit là où commence celle de l’autre.

On peut donc être libre, mais cette liberté reste conditionnée par la loi, la morale, la religion et la société dans laquelle nous vivons.

__________________________________________

Sujet 55: Quand on est fort et puissant, on n’est pas toujours sensible à la faiblesse et à la fragilité des autres. Dites ce que vous en pensez à partir de votre expérience.

Nous vivons dans un monde où règne la loi du plus fort (le gros poisson mange le petit).

C’est vrai que nous assistons presque quotidiennement à des pratiques qui confirment, malheureusement, cette amère réalité : les riches sont insensibles aux pauvres, les puissants bafouent les droits légitimes des faibles (invasions, attentats, génocides, famine, maladies…). Cependant, il existe des ONG (organisations non gouvernementales) qui oeuvrent pour la lutte contre cette injustice par des actions bénévoles sur le plan de la sécurité, de la santé, de l’enseignement, de l’habitat…Il existe également des gens qui, dans le cadre de la bienfaisance, oeuvrent pour le bien-être des milliers de personnes ayant besoin de ces actions. A travers celles-ci, ils visent à atténuer leurs souffrances et leurs malheurs.

Il est regrettable de dire que le monde est ainsi fait. Restons quand même optimistes quant à l’avenir de l’humanité et que les riches comprennent qu’ils existent pour venir en aide aux pauvres.

À propos de Nguyen Hoang Anh

Vietnamien, Father, Husband, I own and develop #Apprendre Français, founder of @Apprendre Français

Voir Aussi

Luyện nghe A2 – bài 1

Học tiếng pháp: Luyện nghe A2 Vous téléphonez à Fréquence Voyages (système de réservation par …

Học tiếng Pháp – Bài số 18: Une voiture mal garée!

Học tiếng Pháp – Bài số 18: Une voiture mal garée! Nội dung hội thoại …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *